NEWSLETTER

youtube

Le Théâtre à Saint-Maurice

Les origines du théâtre à Saint-Maurice se perdent dans la nuit des temps.

XVIIe s. : D’après la chronique du chanoine Gaspard Bérodi, des représentations de pièces à vocation religieuse (mystères empruntés à la Bible ou vies de saints) ont lieu sous les rochers de Notre-Dame du Scex, dans les jardins de l’Hôpital ou dans la cour de l’Abbaye. En 1620, par exemple, 188 acteurs de tous âges jouent un mystère à grand spectacle en l’honneur de Saint-Maurice.

1807 : de 1807 à 1959, sans interruption, la troupe de théâtre du Collège de Saint-Maurice se reconstituer pour présenter au public tragédies et comédies, drames et vaudevilles. Les élèves étaient épaulés par un metteur en scène, souvent renforcés par des adultes et des jeunes filles du dehors, parfois accompagnés par un chœur ou un orchestre.

1820 : Suite à la convention de 1806 entre l’Etat du Valais et l’Abbaye de Saint-Maurice et après de laborieuses tractations avec la Bourgeoisie, l’Abbaye entreprend la construction d’un véritable petit théâtre au charmant agencement intérieur.

1936 : Destruction du théâtre pour faire place à la librairie de l’Œuvre Saint-Augustin. Les spectacles sont dès lors donnés en la salle de gymnastique construite par la commune en 1930. Cette dernière est détruite en 1959 pour permettre l’édification des nouveaux bâtiments du Collège.